Il maintient la paix dans l’Empire et l’agrandit grâce à des conquêtes militaires. Au début de septembre -44, Cicéron se met à attaquer Marc Antoine, par un premier discours modéré puis par une série de discours plus virulents qui le décrivent comme une menace pour l'ordre républicain[53],[54]. L’exemple d’Auguste, le premier empereur L’empereur a tous les pouvoirs. Dans ses Memoirs of the Court of Augustus, l'écrivain Thomas Blackwell (1701-1757) rapproche Auguste du prince selon Machiavel, le qualifiant d'« usurpateur sanguinaire et vengeur », « malveillant et sans valeur », « d'un niveau médiocre » et « tyrannique »[m 5]. Cette tradition populaire est une survivance du calendrier julien, qui a été réformé en 1582 sur ordre du pape Grégoire XIII pour donn […] C'est d'après ses exhortations que Marcius Philippus érige le temple de l'Hercule des Muses ; Lucius Cornificius, le Temple de Diane ; Asinius Pollion, le vestibule de la Liberté ; Lucius Munatius Plancus, le temple de Saturne; Cornelius Balbus, le théâtre de Balbus ; Statilius Taurus, l'amphithéâtre de Statilius Taurus ; Marcus Vipsanius Agrippa, de nombreux et beaux édifices dont les thermes d'Agrippa et le premier Panthéon de Rome. J.-C. au 19 août 14 apr. Petit-neveu et fils adoptif de Jules César, connu d’abord sous le nom d’Octave puis d’Octavien, il forma en 43 av. Statut d'Auguste (marbre, Ier s.ap.n.e.) J.-C. renforcent ses pouvoirs dans le domaine civil et viennent compléter l'imperium militaire dont il dispose dans les provinces impériales[233]. En 46 av. D'après Dion Cassius, Histoire Romaine, Ier, II s. ap.n.è. Les officiers de ces légions quant à eux lui offrent leur protection s'il décide de rester sur place. Les pouvoirs de l’Empereur à Rome ... Règne d’Auguste - Règnes de Trajan et Hadrien Suite II À la fin de la République, Rome est à la tête d’un empire s’étendant tout autour de la Méditerranée. Quand il regardait fixement, c'était le flatter que de baisser les yeux comme devant le soleil. Ce dernier privilège permet à Octavien d’assurer sa sécurité, ainsi que celle de Livie et d’Octavie, grâce au statut sacrosaint du tribun (sacrosanctitas), garantissant une immunité Au printemps -42, Marc Antoine et Octavien réunissent 28 légions qui traversent la mer Adriatique et débarquent en Grèce afin d'affronter les forces de Brutus et Cassius qui ont pris le contrôle des provinces de la péninsule grecque[103]. Ce n'est qu'en 28 av. Lire la suite, Découverte à Prima Porta, dans une villa que possédait Livie sur l'antique territoire de Véies, la statue d'Auguste conservée dans la galerie Chiaramonti des musées du Vatican est sans doute la copie du nouveau type statuaire adopté par Auguste à la suite de la restitution des enseignes romaines par les Parthes en — 20. J.-C., Caius Octavius est nommé préteur[10], puis sert deux années comme gouverneur de la Macédoine[a 2],[14] pendant lesquelles il agit en administrateur compétent. La démonstration de force d'Auguste et Tibère semble avoir impressionné Phraatès, ancien allié d'Artaxias. Les derniers mots d'Auguste nous sont connus grâce à Suétone, mais ne sont pas repris par d'autres auteurs antiques comme Tacite ou Dion Cassius, peut-être parce qu'ils laissent une grande place à Livie que les deux auteurs accusent plus ou moins directement d'empoisonnement[m 2]. L'Italie reste indivise afin d'éviter qu'un des triumvirs ne puisse s'arroger le monopole du recrutement dans la péninsule[109]. En ce qui concerne le front contre les Astures, la progression de la colonne de Publius Carisius est plus rapide, les confrontations avec l'ennemi étant plus nombreuses et de plus grande ampleur[216]. Afin de ne pas être menacé sur ses arrières durant la campagne en Grèce, Octavien envoie le général Quintus Salvidienus Rufus pour déloger Sextus Pompée et ses partisans. J.-C. et l'obtention de nouveaux pouvoirs, si Auguste s'était permis de donner des ordres à un gouverneur d'une province sénatoriale sans en référer au Sénat, cela constituerait une grave atteinte au respect des prérogatives sénatoriales. Le monde romain n'est alors plus menacé, au cours de cette période, par de grandes guerres d'invasion ou par des confrontations contre des rivaux équivalents pendant près de deux siècles. Auguste est l’un des personnages les plus célèbres de l’Antiquité. J.-C., lorsqu'il prononce l'oraison funèbre de sa grand-mère Julia Caesaris[a 6],[a 7]. 5) Comment l'Empereur est-il August(?) La mort de Fulvie et la mutinerie des lieutenants des triumvirs permettent de débloquer la situation et offrent aux deux triumvirs l'opportunité d'envisager une réconciliation[112],[125],[126]. Toute sa vie, il contrôlera avec obsession sa communication pour diffuser le plus largement possible son message politique sur tous les supports à sa disposition. Vers le milieu du XXe siècle, Ronald Syme, qui a vécu la montée du fascisme en Europe, considère le principat comme une véritable monarchie. De plus, Octavien n'a toujours pas repris le contrôle des îles tenues par Sextus Pompée qui menace d'établir un blocus sur l'Italie[116]. Sur terre, les forces en présence sont équilibrées mais Octavien refuse de s'engager dans la bataille de grande envergure où voudrait l'entraîner Marc Antoine. J.-C.). De nouveaux aqueducs sont construits. Brutus conserve une position avantageuse, surtout après la victoire d'un de ses lieutenants, Lucius Staius Murcus, sur Cnaeus Domitius Calvinus qui venait renforcer les triumvirs. Appellés à l'époque de la Romana de Romulus "III Aquilas de Romana Popullis" les 3 aigles populaires de Romana, différente "assemblés" composer de sénateurs venant de toute les classes allant du Noble au représentant paysan. Exerçant le consulat de façon continue, il a donc, en fait, le pas sur son collègue, et il est une sorte de « premier consul ». Le corps d'Auguste est rapatrié à Rome, accompagné d'une immense procession funéraire. J.-C. Pour assurer la stabilité de son régime, Auguste doit désigner et imposer un héritier légitime aux yeux de tous afin d'éviter de faire surgir chez les sénateurs la crainte d'un retour à la monarchie. Sa cape est maintenue attachée par un long tissu autour du cou, le tout fixé par une attache e… Profil de Fulvie à gauche et représentation d'Athéna Nike à droite. La guerre de Pérouse a modifié les rapports de force entre les différents protagonistes. Il est accueilli à Rome en grande pompe, soutenu par la ferveur populaire[147]. L'année suivante, après une visite d'Auguste à Aquilée destinée à planifier l'occupation de l'Illyrie, Marcus Vinicius est envoyé en Macédoine, tandis que le gendre et ami de l'empereur Agrippa se voit confier le secteur de l’Illyrie, avec « une autorité supérieure à celle de tout général commandant n'importe en quel lieu hors de l'Italie[261] ». Marcus Primus est défendu par Lucius Licinius Varro Murena qui va profiter de ce procès pour s'attaquer à Auguste. Il retire le statut de cité libre aux villes de Cyzique, Tyr et Sidon en représailles de troubles dirigés contre des citoyens romains[248]. Octavien réplique, lançant des accusations à l'encontre de Marc Antoine, ce qui met les partisans de ce dernier en difficulté car ils sont incapables de les réfuter. Cette fois-ci, Octavien parvient à gérer efficacement la situation de crise et engage son armée dans une nouvelle campagne en Illyrie[145]. 6. Octavien commence ainsi à faire cause commune avec les optimates, ennemis politiques traditionnels de César, menés par Cicéron[39]. Après avoir bien plus récompensé Decimus Brutus qu'Octavien pour la victoire sur Marc Antoine, Decimus Brutus obtenant entre autres le droit de célébrer un triomphe, le Sénat tente de lui donner le commandement des légions[79]. Quels pouvoirs permettent à l’empereur de diriger l’Empire romain? En juillet -43, une ambassade formée de centurions est envoyée par Octavien à Rome pour demander que lui soit remis le consulat laissé vacant après la mort d'Hirtius et Pansa[85]. Lire la suite, Marcus Vipsanius Agrippa fait partie de ces hommes peu nombreux qui ont vu la chance passer à leur portée, et qui ont su la saisir. Par conséquent, ce sont les provinces où stationnent la majorité des légions romaines, renforçant encore le pouvoir militaire d'Auguste[208],[209],[210]. J.-C., César évite la catastrophe à Dyrrachium et parvient à défaire Pompée lors de la bataille décisive de Pharsale alors que ce dernier bénéficie d'un net avantage numérique avec près de deux fois plus d'infanterie et une cavalerie beaucoup plus importante. Face à lui, Marc Antoine ressort grandi de cette expédition, regagnant en popularité après l'épisode des proscriptions. Ce nouveau régime, bien que conservant en façade les principes républicains, est en fait un régime autocratique. Elle apparut lors des débuts de sa fortune, pendant les jeux qu'il célébrait en l'honneur de Vénus Genitrix, peu de temps après la mort de son père César […] Il [Auguste] exprima en ces termes la joie qu'elle lui causait : « Pendant la célébration de mes jeux, on aperçut durant sept jours une comète dans la région du ciel qui est au Septentrion. Le pouvoir romain n'est plus concentré entre les mains du Sénat et des assemblées de Rome mais réside dans l'imperium proconsulaire qui assure le commandement des armées[89]. Auguste refuse le triomphe que lui décerne le Sénat et préfère rentrer dans Rome en toute discrétion le 12 octobre 19 av. Il s'agit donc, avant tout, d'un pouvoir militaire. Celui-ci appartenait à une famille de l’ordre équestre importante mais peu connue ; il fut gouverneur de la province de Macédoine jusqu’à sa mort en 58 av. Hermann Heimpel, « Königlicher Weihnachtsdienst im späteren Mittelalter ». Afin de lutter contre les incendies, assez fréquents dans la capitale, un corps de vigiles est instauré. À l'âge de 21 ans, lors de la bataille de Philippes[286], et plus tard à 39 ans, il doit chaque fois faire face à de graves maladies, vraisemblablement un œdème de Quincke[287] et une cholécystite[288]. Le 6 mai -44[35], l'entrée dans Rome d'Octavien est discrète, en l'absence de Marc Antoine parti faire une tournée en Campanie[42], ses ennemis politiques ne le prenant probablement pas encore au sérieux. Ce changement de nom lui permet de marquer la différence entre la période de terreur et de guerre civile qu'il a vécue sous le nom d'Octave ou Octavien et la nouvelle ère de paix qu'il instaure pour l'Empire, sous le nom d'Auguste[182]. Les embarcations capturées vont servir à assurer l'approvisionnement de l'armée qui progresse le long des rivières vers l'est, dans le pays des Iapodes. De plus, il reproche à Octavien d'avoir cédé son commandement sur ses troupes à son lieutenant Marcus Vipsanius Agrippa, le faisant passer pour un lâche[105]. Lucius Antonius et son armée sont épargnés, notamment grâce à sa parenté avec Marc Antoine et grâce à la solidarité entre les soldats des deux camps[120]. À Rome, Octavien trouve les partis en présence, les partisans du consul Marc Antoine, collègue de César pour cette année, d'un côté, et les assassins du dictateur de l'autre, dans une trêve précaire. Lépide y était allé seul avant eux, avait fouillé l'île avec soin, et avait brandi son manteau militaire comme signal de leur arrivée. Condamnés à mort, tous les accusés sont exécutés au fur et à mesure de leur capture, sans que leur soit laissée l'opportunité de préparer leur défense[243]. À la fin de 23 av. Le 10 juillet 48 av. Auguste a épousé en premières noces Clodia Pulchra, la fille de Fulvie et de Publius Clodius Pulcher. L’empereur et ses pouvoirs l’exemple d’Auguste question clé : Quels sont les pouvoirs d’Auguste , empereur ( -27 à 14 ) A l’aide des documents et des questions , complète la fiche 2 (collée sur page de gauche ) et construit ta carte mentale pour répondre à la question clé D'abord, le prince est imperator ; il l'est en quelque sorte par droit d'héritage, parce qu'il est fils de César, et il porte ce titre comme un prénom qui fait partie de son état civil (depuis 29 av. Sa fortune lui permet de mettre en place un véritable programme architectural mis au service de la gloire de l'empereur, ce que ce dernier ne peut se permettre de faire lui-même sans risquer de s'attirer l'hostilité du Sénat[219]. Contrairement au premier triumvirat conclu entre Pompée, César et Crassus, cette nouvelle entente possède un caractère officiel[90], reconnue par une loi promulguée par les tribuns de la plèbe[88],[91], la lex Titia votée le 27 novembre -43[92]. Par exemple, lorsque Marc Antoine débarque avec le soutien de Sextus Pompée dans le sud de l'Italie durant l'été -40, les troupes d'Octavien commandées par Agrippa refusent de marcher contre lui[124]. La nouvelle magistrature n'est en fait qu'une dictature déguisée, à ceci près qu'au lieu d'un seul dictateur, il y en a désormais trois. À cette époque, le premier triumvirat, une entente unissant César, Pompée et Crassus, commence à s'effondrer. C'est à ce moment que le jeune Octave capte l'attention de son grand-oncle qui demeure sans descendance directe. Peut-être persuadé d'être sur le point de mourir, Auguste aurait renoncé à mettre en place une succession dynastique et aurait jugé plus raisonnable de transmettre sa fortune et sa clientèle à Agrippa, un pouvoir considérable, tandis qu'il remettrait ses pouvoirs de prince au Sénat et au peuple[224]. Cnæus Cornelius Cinna, arrière-petit-fils du grand Pompée, prend en effet le parti de Marc Antoine contre Octave, le futur empereur Auguste. « Auguste donc succomba à la maladie et Livie fut soupçonnée d'être l'auteur de sa mort, parce qu'il était allé en secret voir Agrippa [Postumus] dans son île et semblait tout disposé à une réconciliation. Octavien demeure seul commandant de l'armée[77],[78], ce qui lui vaut d'être soupçonné par certains de ses contemporains qui l'accusent d'être responsable de la mort des deux consuls[a 13],[76]. Mais c'est bien à partir de son règne que le Palatin devient la colline de l'empereur, ouvrant la voie aux constructions de plus en plus grandioses de ses successeurs, notamment Tibère, Caligula, Domitien et les Sévères. Cours de 21 pages en histoire antique : Les pouvoirs et l'autorité d'Auguste. Les possessions romaines sont dorénavant divisées en deux parts, l’Occident dirigé par Octavien et l’Orient placé sous le contrôle de Marc Antoine. Nombreux sont ceux qui se rallient au consul Lucius Antonius, le frère de Marc Antoine, qui bénéficie d'un large soutien au Sénat[112] et de celui de Fulvie, épouse de Marc Antoine[115]. Ce sont deux légions sur quatre, la Legio I Martia et la Legio V Macedonica[66], ainsi que 40 éléphants de guerre, qui se rallient à Octavien[67],[68],[56]. J.-C., Octavien, qui conserve Agrippa pour collègue deux années de suite, se lance dans l'épuration du Sénat. Decimus Brutus refuse finalement de céder la Gaule cisalpine à Marc Antoine et s'enferme avec ses troupes dans Modène (Mutina)[72] vers la mi-décembre, espérant être soutenu par les forces d'Octavien[66]. Dans le même temps, Rome connaît d'importantes inondations qui détruisent une partie de l'approvisionnement en blé. Octave hésite tout d'abord sur l'attitude à adopter et se tourne vers son entourage qui semble divisé sur la conduite à tenir. La superficie de l'Empire augmente de façon importante avec les annexions progressives de l'Égypte, de la Dalmatie, de la Pannonie, du Norique et de la Rhétie et les dernières conquêtes en Afrique, en Germanie et en Hispanie. Marc Antoine reste en retrait et sa position est difficile à cerner[117]. La déroute des troupes d'Octavien et les doutes qui planent sur le comportement de ce dernier durant les combats, certains l'accusant d'avoir fui dans les marais, servent à Marc Antoine d'arguments pour minimiser les compétences militaires d'Octavien[105]. Auguste, qui ne souhaite pas suivre l'exemple de son père adoptif Jules César, refuse néanmoins le titre de dictateur, même s'il doit ne le porter que de façon temporaire, mais accepte de prendre en charge le ravitaillement de Rome[235]. Auguste a peut-être vu en Agrippa le régent nécessaire à la transition entre lui et son neveu, sa fortune et ses relations lui permettant de maintenir une certaine stabilité politique[221]. Traditionnellement connue sous le nom de « Pax Romana », cette période marque la fin des troubles internes endémiques de la fin de l'époque républicaine. Mais Auguste semble vouloir maintenir délibérément une ambiguïté à ce sujet, ne prenant pas de position claire. J.-C., un certain Castricius fournit des informations à Auguste au sujet d'une conspiration menée par Fannius Caepio et dirigée contre lui[241]. Certains sénateurs ne sont pas dupes mais ne pouvant se permettre une opposition frontale, ils profitent d'affaires judiciaires pour manifester leurs désaccords. Ce dernier semble avoir eu une grande influence sur son jeune maître ce qui lui a probablement valu d'être affranchi. Octavien ne prend pas le risque de voir se retourner contre lui une force représentant plusieurs dizaines de milliers de soldats[111]. Auguste passe les trois années suivantes en Gaule, jusqu'en 13 av. Il confie le gouvernement à Agrippa, consul en 27 av. Octave décide finalement de rentrer à Rome, mais en petit comité, accompagné seulement de ses amis les plus proches et prend un bateau pour l'Italie début avril[30]. Octavien se sert alors du Sénat pour se faire investir légalement de nouveaux pouvoirs puis du peuple pour ratifier les décisions prises par le Sénat[191]. Pour maintenir la paix et la stabilité dans la partie occidentale, Octavien doit s’assurer que les citoyens romains bénéficient de leurs droits à la propriété. » ». Sextus Pompée prend la fuite avec ce qui lui reste de troupes et tente de rallier l’Orient. Dans sa marche vers Rome le long du tracé de la via Appia, sa présence et les moyens qu'il est parvenu à réunir attirent à lui les vétérans de César qui se sont établis dans les colonies de Campanie[35],[38]. À sa mort, Octave fait célébrer des funérailles aux frais de l'État[20]. Il ne reste que la base de l'un d'eux. Profil de Lucius Antonius sur une pièce de monnaie émise à Éphèse. Au début de 31 av. Il prend le consulat en 5 et 2 av. Mais au total, le Sénat a sous ses ordres cinq à six légions, contre plus d'une vingtaine pour Auguste. Lucius Antonius se retrouve alors à mener une guerre défensive et s'enferme dans Pérouse. Octave porte alors le même nom que son père, Caius Octavius. Néanmoins la position politique de Marc Antoine est fragile et repose sur un compromis paradoxal[43]. Le pouvoir d’Auguste n'est pas une entité institutionnelle, mais le regroupement complexe de diverses prérogatives, morales, juridiques, militaires, politiques, religieuses. Cette déification permet à Octavien de renforcer sa position politique en insistant sur son statut de fils d'un dieu (divi filius)[100],[99]. On en a retrouvé la copie en Asie mineure. Pour que le peuple soit heureux, il ordonne des distributions de pain et organise des jeux à Rome. Sous les consulats de M. Vinicius et de Q. Lucretius (19 av. Retournant en Italie d'où il s'était absenté pour terminer sa formation littéraire et philosophique, s'attachant un temps le soutien de Cicéron pour pouvoir réclamer son héritage et son nouveau nom, il forme peu après, avec Marc Antoine et Lépide, le second triumvirat afin de défaire les assassins de César dont il avait juré de se venger. Le jeune Octave hérite de son père le cognomen de Thurinus, qui commémore le succès que ce dernier a remporté sur une révolte servile dans la région de Thurium, vers -61, alors qu'il partait pour la Macédoine[a 3],[10]. L'objectif premier des triumvirs est de s'unir pour venger la mort de César en déclarant la guerre à ses assassins. Le contenu est divisé en trois grandes parties, elles-mêmes divisées en une quinzaine de chapitres. J.-C. Il est alors officiellement adopté par Auguste, à la condition qu'en retour, il adopte lui-même son neveu Germanicus[279]. Il est permis à Octavien de consacrer une partie de sa propriété du Palatin à Apollon afin d'y faire construire un temple dédié à la divinité, le Sénat lui accorde une ovation pour sa victoire en Sicile, des éloges, l'érection de statues sur le Forum, une place d'honneur parmi les sénateurs, une couronne de laurier et un arc de triomphe[147]. Durant le printemps et l'été -44, Marc Antoine s'oppose au processus de ratification de l'adoption d'Octavien, empêchant ainsi ce dernier de bénéficier du patronat sur les affranchis de César. Finalement, c'est Marcellus qui est écarté, produisant chez lui et son épouse Julie un certain ressentiment[225]. Au contraire, il l'accepte et décide d'assumer son adoption[31]. J.-C. Auguste, s'empare peu à peu, légalement, de pouvoirs qui lui sont conférés à vie par le Sénat, comme le commandement suprême des armées (réparties de manière permanente sur des provinces données), la puissance tribunitienne (qui lui permet ainsi d'avoir un pouvoir législatif important) ou la fonction de censeur (grâce à laquelle il réforme la liste des sénateurs pour s'assurer de la docilité de l'assemblée aristocratique). C'est Marc Antoine qui prend l'initiative de lancer l'attaque contre les troupes de Brutus et Cassius, Octavien ayant du mal à se rétablir[102]. Elle oppose Octavien à Lucius Antonius et ses alliés. En 13 av. Si les opérations devaient initialement se dérouler en Afrique, c'est finalement en Illyrie (Slovénie et Croatie actuelles) qu'Octavien déploie ses légions en 35 av. R. Newman, « A Dialogue of Power in the Coinage of Antony and Octavian ». Le 19 août -43, il est élu consul[4] avec son parent Quintus Pedius comme collègue[86]. En effet, les lieutenants de chaque armée, qui sont devenus d'importantes figures politiques, refusent de combattre, étant tous Césariens, et entraînent le reste des troupes avec eux[112],[125]. consulté le 14 décembre 2020. Auguste s'est rendu en Orient afin de reprendre en main la gestion de la frontière orientale dont l’organisation n'a pas été modifiée depuis le passage de Marc Antoine et la création de plusieurs protectorats[249]. Alors que Lépide et Octavien obtiennent et acceptent la soumission des troupes terrestres de Pompée, Lépide les rallie et tente d’accaparer la Sicile, ordonnant à Octavien et ses troupes de quitter l’île. Octavien reçoit la lourde charge de répartir les dizaines de milliers de vétérans de la campagne de Macédoine que les triumvirs ont promis de libérer de leur service dans des colonies italiennes[110]. Les auteurs antiques, dont Plutarque[a 17], ont vu dans la réaction d'Octavien une provocation volontaire envers Marc Antoine. Peu après, le 1er septembre 22 av. À l'automne de 40 av. Ce dernier s'assure qu'Octavien ne puisse profiter de ces jeux pour accroître sa popularité[60]. Lors de son consulat de 27 av. Il semble donc que cette donnée ait été détournée pour contribuer au mythe[282]. J.-C.[265], à la suite de sa grave maladie. Il retourne ensuite en Italie puis en Grèce afin d'affronter Pompée. En fait, Octavien ne respecte pas son engagement et n’envoie que le dixième des troupes promises, ce que Marc Antoine interprète comme une provocation intentionnelle et préméditée[138]. Un historien tel que Dion Cassius peut juger des actions d'Auguste avec du recul et les associe à la longue période de paix qu'a connue l'Empire, baptisée Pax Romana. Ce dernier imagine un lien de cause à effet entre ces différentes catastrophes naturelles et le fait qu'Auguste ait abdiqué du consulat au début de l'année[235]. Mais avant de s'attaquer aux Républicains présents en Grèce, en Orient et en Afrique, il est nécessaire de stabiliser la situation politique intérieure[92]. J.-C. - 14 apr. La ville est prise entre la fin de 35 et le début de 34 av. Le Sénat et Pompée fuient en Grèce alors que César ne commande que sa treizième légion. J.-C., Auguste peut constater l'évolution des travaux engagés depuis 33 av. J.-C., un procès est intenté à Marcus Primus, gouverneur de la Macédoine, pour s'être engagé sans l'aval du Sénat dans une guerre contre le royaume des Odryses en Thrace, alors que son roi est un allié de Rome[236]. Les nouvelles du revirement de Decimus Brutus parviennent à Rome le 20 décembre, date à laquelle les tribuns de la plèbe réunissent le Sénat. La maladie l'empêche de reprendre la tête de son armée au début du printemps et il reste à Tarraco jusqu'à la fin de l'année 25 av. La même année, Tibère reçoit les pouvoirs d'un tribun et d'un proconsul ainsi que les marques de respect des diplomates étrangers. Durant cette campagne, Agrippa s'impose comme un chef sur terre et sur mer dont la compétence au combat a permis de sauver la situation. Pansa, à la tête de quatre légions supplémentaires, suit de quelques jours la première armée. Il porte également une grande cape sombre avec de grands pics au niveau de la nuque et arbore le symbole d'Arbaless sur son dos. Auguste meurt en 14 apr. L'accord territorial entre les triumvirs et Pompée commence à s’effriter lorsqu'Octavien divorce de Scribonia, qui vient de mettre au monde sa fille Julia, pour épouser Livie, elle-même enceinte de Drusus, le 17 janvier 38 av. Néanmoins, dans la confusion des combats, Cassius pense que la situation est devenue désespérée, quitte le champ de bataille et, pensant que Brutus a subi le même revers que lui, met fin à ses jours[104]. Mais les troupes de Lépide désertent et rejoignent massivement Octavien, fatiguées de combattre et attirées par les promesses pécuniaires de ce dernier[143]. Octavien dissimule ainsi sa prise de pouvoir en une restauration du régime républicain[189]. Il demeure chez sa grand-mère jusqu'à la mort de cette dernière en 52 ou 51 av. Lire la suite, Dans le chapitre « Évolution du calendrier romain » L'expédition est un échec et Rufus est défait en mer, ne parvenant même pas à débarquer en Sicile[101]. Les soldats stationnés à Brundisium, qui attendent de partir pour la Macédoine pour participer à l'expédition en Parthie ou qui se chargent de l'approvisionnement lui font bon accueil et le reçoivent comme le fils de César[a 11]. Lépide se soumet à Octavien, ce qui lui vaut d’être exclu du triumvirat. Elle lui donne une fille née en 69 av. Ce dernier se rétablit rapidement grâce à des renforts de Publius Ventidius Bassus et peut passer sans problème en Gaule narbonnaise où il rejoint les troupes de Lépide, gouverneur de Narbonnaise et d'Hispanie citérieure[82],[83]. J.-C.[234]. Après la mort d'Agrippa en 12 av. Afin d'assurer un bon essor à sa carrière politique, il épouse en secondes noces Atia Balba Caesonia, fille de Marcus Atius Balbus et nièce de Jules César, membre d'une famille romaine influente[8].

Hérouville Saint-clair Centre Commercial, Emoji Drapeau : Chine, Resultat Gp F1 Allemagne 2020, Ou Habite Raoul, Lamour Est Dans Le Pré, Assurance Annulation Voyage Comparatif, Qui A Construit La Grande Muraille De Chine, 2 Euros Nederland 2012, Film Comique 1999, Gladiator Histoire Vraie,